Samedi 15 décembre

Publié le par pierrou

Adieu la civilisation, direction le parc des Everglades et sa nature « sauvage ». Avant d’entrer dans le parc il faut faire un détour obligé par la ferme des alligators !

Ce site à touriste abrite moult de ces charmantes bébêtes. On à le droit à quelques shows fait par les propriétaires qui font les kékés en nourrissant ces petits anges (n’empêche le monsieur à bien failli perdre un mollet devant nous, ça m’aurai bien fait marré !)

L’activité phare de la journée est la balade de 20 min en aéroglisseur. On te passe du coton, on te conseille fortement de ranger l’appareil photo et c’est parti pour faire marrer les touristes !

Ce ventilateur géant va super vite et se déplace à moitié sur les boyaux d’eau, à moitié sur les berges. J’ai mieux compris pourquoi le pilote nous avait conseillé de planquer le matos, au premier 360 j’avais une moitié de trempée ! On est tous sortis de là bon pour passer à l’essoreuse. Comme je voulais absolument gouter à de l’alligator, j’ai profité d’être à la ferme pour en commander. Il parait que c’est une viande très fine. Malheureusement dans ce bled ils ne connaissent que les Hamburger d’alligator. Je suis incapable de vous dire quel gout ça à, la bête est panée, frite et arrosée de mayonnaise.

Entrée dans le parc national des Everglades. Avant d’arriver à Flamingo (l’autre bout du parc), le routard conseillai quelques balades, dont celle de Pineland trail. A part quelques oiseaux, il n’y a pas grand-chose à voir.

Plus loin on arrive près d’un magnifique point de vu sur la Shark River. On ne dirai pas comme ça mais il y à réellement une rivière qui se promène sous l’herbe.

La route qui traverse le parc est vraiment à l’américaine, droite ! C’est simple, on en voit pas le bout. A l’arrivé à Flamingo, surprise !! A part le camping, le petit port et un magasin, il n’y a rien ! Mais quand je dis rien c’est vraiment rien. J’ai donc planté ma petite tente sous le regard interrogateur des voisins (si quelqu’un sait ce que c’est, envoyez un mail)

et je suis allé casser la graine à la marina (j’avais prévu mon coup, j’avais un sandwich de réserve). Et comme à 6h il fait nuit, ben tout le monde au dodo.

Publié dans Floride

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article