Lundi 8 septembre

Publié le par pierrou

Départ de bonne heure, direction Tadoussac et les baleines! Rien que la route vaut le déplacement, c’est incroyable ! La route est vallonnée comme par chez nous (sauf qu’elle est deux fois plus large), ça monte, ça descend et parfois au sommet de la cote la route plonge en direction du fiord sans qu’on puisse voir ou elle mène ! Fabuleux !  Pour atteindre Tadoussac il n’y a pas d’autres moyens que de prendre la barge qui franchie la rivière du Saguenay. J’en connais qui on pu voir des bélougas depuis la barge mais ce jour là ils étaient timides, dommage.

Alors Tadoussac c’est joli mais à part les baleines il n’y a rien à faire ! Mais le commerce est tellement florissant que les habitants ne se plaignent pas. Le CA du tourisme des baleines se comptait en milliard l’année passée (avec un billet de zodiac à 60$, ils peuvent  bien être riches !).

Avant de prendre le zodiac on te refile des couches de vêtements car il fait vraiment froid sur le St Laurent ! Tellement que cette sortie était la dernière de l’année de notre compagnie, on a eu du bol ! La balade dure 3h et on en voit de la baleine. Les locaux connaissent  les coins où elles se nourrissent. Par endroit le fond de la rivière se transforme en falaise et descend à 130m de profondeur et brasse les différents courants, faisant remonter le plancton et attirant les baleines. Une baleine, ça à l’air de rien mais ça se déplace super vite ! Le guide en avait repéré une, le temps que l’on se rapproche elle est apparue juste devant le nez du zodiac, montrant son dos immense et surprenant tout le monde ! J’ai même pas pensé à prendre une photo tellement je n’ai pas compris se qu’il se passait !

Elles doivent comprendre qu’elles n’ont rien à craindre et on peu s’approcher très près d’elles. On a pu voir des phoques, des rorquals communs et des petits rorquals, le plus gros des modèles (la baleine bleue) se fait plus rare dans les eaux du St Laurent. C’était très beau et très impressionnant !

Publié dans Québec Tadoussac

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article