Samedi 2 septembre

Publié le par pierrou

Des français ! 3 jours que j’ai pas parlé un mot de français et en voilà 4 à la table du p’tit dej ! En discutant je m’aperçois qu’il y à même un annecien, NY est finalement très petite ! En comparant nos programmes de visite respectif, mon idée d’aller écouté du gospel dimanche les séduit et on se donne rendez-vous le lendemain pour y allez ensemble.

Aujourd’hui gros morceau en perspective, le Metropolitan Museum of Art (MET).


Pour situer, ses rivaux sont le British Museum et le Louvre. Le MET c’est 250 000 œuvres visible (il en possède 2 millions), 180 000m2 et 5 millions de visiteur par ans ! Toutes les cultures de toutes les époques et de tous les continents sont représentés ! Bon, au début j’ai commencé ma visite par l’ancienne Égypte, c’est à dire des vieux cailloux pas top. Et plus tu avance dans le musé et donc dans le temps, et plus tu vois des pièces incroyables et superbes comme des bas relief ou des sarcophages en bois sculpté et peint. En fait le MET à la plus grande collection d’art égyptien au monde  (en dehors de l’Égypte elle même). Au milieu du musé tu fini même par tomber nez à nez avec un vrai temple égyptien.


Il allait être détruis par la monté des eaux du barrage d’Assouan alors les ricains on payés 16 millions pour l’avoir et le remonter à l’identique dans le musé ! Parce que la ou le MET se distingue de ses concurrent européen c’est que les objets ne sont pas juste posés là, bêtement, mais sont soit mis en situation, soit toute la déco autour est faite pour rappeler l’origine de l’œuvre. Ainsi pour la partie japonaise on se retrouve au beau milieu d’un jardin japonais avec des plantes, de l’eau, etc… C’est vraiment génial et très bien fait. Concernant la partie des tableaux européen, la France est bien mise en valeur avec des œuvres de nos peintre en sur nombre par rapport aux autre pays. Renoir, Manet, Cézanne, Gauguin, Monet… on ne sait même plus ou donner de la tête ! Par contre, le MET c’est grand et ça fait mal aux pied. Je suis donc sorti vers 3h en plein milieu de la tempête. Et là je me suis fait un vrai hamburger dans un petit resto. Il est servi en kit et tu le monte toi même. Le steak est énorme et le tout est servi avec un énorme cornichon de la taille d’un petit concombre ! Des forces reprises, je me suis rendu à la Frick Collection. Ce musé est l’ancienne demeure de Mr Frick, un magnat de l’acier de Pittsburgh. Il adorait l’art et il faut avouer que sa collection en jette. Ici l’audio guide en français est fournis et on à un « petit » commentaire sur chaque œuvre. C’est intéressant mais ils se la pettent un peu. Au retour à l’auberge, trempé, je suis tombé sur l’annecien du matin qui m’a proposé de venir boire un verre avec une polonaise et une colombienne. On a donc fini au pub à boire des bières jusqu'à 2h du mat histoire d’être frais pour la messe du lendemain.

Publié dans New York City

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article